Mesdames et Messieurs les Parlementaires,
Chères et chers Collègues conseillers et délégués consulaires,
Chères Amies, chers Amis,

  La consultation organisée par le groupe "Alliance de la droite, du centre et des indépendants“ (ADCI) à l’AFE, auprès d'élus consulaires, m’avait placé largement en tête pour conduire une liste à l’élection sénatoriale du 24 septembre 2017.

  Sollicité par de nombreux élus qui m’ont réaffirmé leur soutien, j'ai décidé de me présenter à l'élection sénatoriale. La liste “Agir ensemble pour les Français de l’étranger“, que je vous présenterai dans mon prochain message, rassemble des élus consulaires venant d’horizons politiques et géographiques différents.

  Notre démarche s'inscrit dans la nécessaire renaissance des idées et dans la rénovation des pratiques politiques que nos concitoyens de tous bords appellent de leurs vœux.

  Agé de 41 ans, né d'un père breton et d'une mère mosellane d’origine italienne, je vis depuis 17 ans en Allemagne. Examinateur de brevets dans une organisation européenne, je suis marié et père de Yannick et Aurel, tous deux binationaux.

  Il y a 10 ans, le regretté Paul Clave, alors Vice-Président de l’UFE Monde, m’a invité à lui succéder à la présidence de l‘UFE Berlin. A l’image de toutes les personnes engagées dans cette association, et désormais comme membre du conseil d’administration présidé par Gérard Pélisson, je suis fier de contribuer à perpétuer l’engagement de ceux qui, depuis 1927, tissent un lien fraternel pour que les Français ne soient jamais seuls à l’étranger.

  Elu à l’Assemblée des Français de l’étranger en 2014, j’ai défendu trois rapports qui ont tous donné lieu à des résolutions adoptées en plénière. Qu’ils s’agissent des consuls honoraires, du permis de conduire ou des consulats européens, des résultats tangibles en ont découlé : décret, arrêté ou circulaire interne au ministère des affaires étrangères. Pour parvenir à ces résultats, il m’a fallu apprendre à organiser un travail collectif avec les élus consulaires et les parlementaires, sans esprit partisan.

  Dans les responsabilités que j’ai exercées à l’UMP, puis au sein des Républicains, j’ai toujours défendu une ligne ouverte, libérale, pro-européenne et humaniste.

  Ainsi, j’ai fait partie du rassemblement en faveur de la candidature d’Alain Juppé en présidant son comité de soutien en Allemagne, où il est arrivé largement en tête de la primaire de la droite et du centre.

  Les élus consulaires qui me font l’honneur d’accompagner ma candidature sont souvent Présidents d’UFE. Tous sont reconnus pour leur travail et leur expérience personnelle d’élus de terrain.

  Avec mes colistiers et nos soutiens, nous reviendrons vers vous tout au long des prochaines semaines pour préciser les objectifs prioritaires du mandat pour lequel nous sollicitons vos suffrages.

  Au Sénat, nous serons unis pour „Agir ensemble pour les Français de l’étranger“ et pour porter haut et fort la voix de la France dans le monde.

  Amicalement et fidèlement,

Ronan Le Gleut

Ronan Le Gleut

Conseiller AFE (Allemagne, Suisse, Autriche, Slovaquie, Slovénie) et membre du bureau
Conseiller consulaire (Berlin-Hambourg)
Président de l'UFE-Berlin et membre du CA de l'UFE-Monde
Vice-Président du Cercle économique franco-allemand (Berlin)